Allégorie de l’Amérique

Raymond Dierickx

1904 – 1978

Oeuvre sur papier, gouache et pastels, dimensions 73 x 110 cms, signée en bas à droite.

Ce fut pour nous une véritable découverte que ce bel artiste belge curieusement un peu oublié !
Après des recherches poussées, nous pûmes en apprendre un peu plus sur cet oublié du Bénézit.
Bien sûr, Internet contribua beaucoup aux informations que nous glanâmes çà et là (merci à l’excellente Galerie du Pistolet d’or de Bruxelles !), mais également le grand dictionnaire des Peintres Belges et quelques autres ouvrages.
Il était le fils de Joseph (José) Dierickx et le neveu d’Omer Dierickx, une famille d’artistes !
Après sa formation à l’Académie de Bruxelles de 1909 à 1920 chez Constant Montald, Jean Delville et Emile Fabry, il eut une première exposition à la Galerie Georges Giroux à Bruxelles en 1926. Membre fondateur du Groupe “Héracles”.
Il fut longtemps professeur à l’Ecole d’Art d’Ixelles à partir de 1932.
Il manifeste une prédilection pour les tableaux de processions, des fêtes, des kermesses, pour les paysages et les compositions allégoriques.
Peintre d’une campagne mystique placée sous le signe de l’évasion et de l’imagerie des siècles passés, il manifeste une tendresse certaine pour les accidentés de la vie, estropiés et aveugles, qu’il place souvent en contrepoint dans ses compositions religieuses, comme pour nous rappeler de ne pas les oublier…
Auteur de grandes compositions très colorées souvent destinées à devenir des fresques ou de grandes décorations, souvent à thème exotique, Afrique, Indonésie, Amérique, Asie, etc…, ou allégoriques comme « La Pêche » et « L’Enfer ».
Il participa aux Expositions Internationales de Liège (1930) et de Bruxelles (1935) ainsi qu’à l’Exposition d’Art Belge à Oslo en 1935.
Ses œuvres sont conservées dans les Collections du Musée des Beaux-Arts de Bruxelles, de Mons, et de Reims, du Musée d’Ixelles et de la Province de Brabant.
Dans la presse : “Raymond Dierickx nous introduit dans un monde mystique. C’est le monde connu des images des siècles précédents. Dans ses grandes œuvres, les couleurs peuvent rivaliser avec l’émail. Sa palette montre une splendeur poétique. Il saisit la lumière et la laisse à nouveau rayonner dans son œuvre.”
Même trouvées en feuilles et empoussiérées, ces œuvres une fois préparées et encadrées révèlent tout le talent de Raymond Dierickx (1904-1978), proche d’artistes comme Nicolas Eeckmann, Fritz Van den Berghe, Constant Permeke ou plus encore Anto Carte et d’autres expressionnistes typiquement flamands, représentant Fêtes, processions, kermesses dans la grande tradition des peintres flamands remontant au XVIIe siècle avec les Brueghel, mais traitées dans une grande modernité.
Afin de servir au mieux son sujet, Dierickx utilise toutes sortes de techniques : si le dessin est omniprésent, au crayon comme au fusain, il le réhausse tantôt de pastel, tantôt d’aquarelle, introduisant souvent gouache, crayons de couleur ou huile pour parvenir à son but, présentant souvent un premier plan humain avec, à l’arrière-plan, la scène proprement dite en légère plongée.
Les œuvres que nous sommes fiers de présenter dans cette exposition ont été retrouvées au quatre coins de France et de Belgique, préparées et encadrées pour certaines et nous espérons qu’elles sauront vous séduire autant que nous.

Diane et Eric Lhoste                                                                            Thérèse et Jean Bruno Lafouresse

image
Voir également
Conversation devant la ferme à Lespars

François-Maurice Roganeau 1883-1973 Dessin aux deux crayons (sanguine et mine de plomb) 17 X 20 cm monté par une fine marie-louise dans un joli

Lire la suite

Le retour des fagotiers à Uharte

François Maurice Roganeau Dessin aux deux crayons (sanguine et mine de plomb) 20 X 17 cm monté par une fine marie-louise dans un joli cadre chêne

Lire la suite

La chapelle de Bascassan

François-Maurice Roganeau 1883-1973 Dessin aux deux crayons (sanguine et mine de plomb) 20 X 17 cm monté par une fine marie-louise dans un joli

Lire la suite


Quiberon

Adolphe Faugeron 1866-1944 «Quiberon, la plage», huile sur carton à peindre 21,5 X 26,5 cm, annotée et datée 1925 au dos, montée dans un joli

Lire la suite

Canal à Venise

Antoine Bouvard 1870-1955 Pseudonyme d’Eloi-Noël Beraud qui signait également sous le nom de Marc Adline «Vue de Venise» huile sur toile 50 X 65

Lire la suite

Paire de tableaux scènes parisiennes

Chevalier Paire d’huiles sur toile 33 X 46 cm environ, montées par des marie-louise asymétriques dans des cadres dorés rocailles 58 X 72 cm un

Lire la suite


Abstraction cinetique

Dordevic Miodrag 1936-? huile sur toile 80 X 100 cm, annotée du nom de l’artiste au dos. D’origine serbe, Miodrag a réalisé l’essentiel de sa

Lire la suite

Saint Sébastien

Raymond Dierickx 1904-1978 Pastel 68 X 85 cm monté dans un cadre mouluré argenté et doré 83 X 100 cm. Je poursuis avec ce fabuleux «Saint

Lire la suite

Le port

Gisèle Ferrandier 1909 – 1990 Gisèle Ferrandier de Laprade  «Chalutier dans le port/ Jeunes marocaines dans l’oasis» huile sur toile

Lire la suite


La cascade gelée

Friedrich Albin Koko-Mikoletzky 1887 – 1981 Huile sur toile 100 X 70 cm, montée dans un cadre Art-Déco à pente noircie et frise de grecques

Lire la suite